Comment un incendie a détruit plusieurs centaines de milliers de morceaux

0

Une enquête du New York Times prouve que Universal Studio a dissimulé pendant 11 ans la perte de plusieurs milliers d’enregistrement musicaux.

Appelé « plus grand désastre de l’histoire de l’industrie de la musique » par le New York Times. L’incendie des studios Universal en 2008 avait ravagé plusieurs structures dont le bâtiment n°6197, un énorme entrepôt surnommé le « Coffre Fort Vidéo », où était stockés plusieurs milliers d’archives d’Universal.

Le groupe avait dans un premier temps confirmé la destruction d’archives vidéos et de télévisions, sans mentionner les pertes musicales. Avant de préciser que « le matériel détruit n’était en aucun cas la seule copie d’une oeuvre ». Avant de confirmer que la plus-part des documents avait été numérisés afin d’éviter les pertes.

Cependant durant son enquête, le New York Times a pu mettre la main sur des documents confidentiels d’Universal listants les pertes de plus de 500 000 morceaux des plus grands noms de l’industrie musicale. Parmi eux Ray Charles, Elton John, mais encore de nombreux artistes hip-hop tel que 50 cent, Eminem, Snoop Dogg ou encore Tupac.

L’enquête estime même que le préjudice s’évaluerait à près de 150 millions de dollars, bien que le plus triste reste la pertes de milliers d’oeuvres qui n’arriveront jamais jusqu’à nos oreilles.

commentaires
Chargement...