Blow-Entertainment
BLOW Your Mind !

Saint Seiya Saintia Shô s’empare du féminisme

Capture d'écran Saint Seiya Saintia Shô
0

On oublie le #MeToo Américain. Après une première vague féministe, au Japon, Saint Seiya s’approprie la cause féministe dans un nouvel anime.

Les femmes sont au premier plan. Sortie le 11 décembre 2018, Saint Seiya aborde un nouveau segment dans la mythologie grecque, Saint Shô. L’histoire de l’anime est centré un groupe de femmes chevaliers, chargées de la défense de Saori Kido (réincarnation de la déesse Athéna). Revenant aux sources de la franchise japonaise, Saintia Shô parcourt l’histoire depuis les début de Saint Seiya.

Dans cette nouvelle partie de Saint Seiya, la protagoniste principale demeure la déesse des conflits, Eris. Souhaitant se réincarner dans une enveloppe charnelle, la divinité envoie une dryade pour s’attaquer à deux enfants, Shoko et Kyoko. Toutefois, ces dernières sont sauvées, in extremis, par lr chevalier d’or du Scorpion, Milo. De cette mésaventure, la sœur aînée décide de devenir une guerrière afin de protéger sa sœur. Cinq années plus tard, Shoko finit par retrouver sa sœur chez Saori. Des retrouvailles de courte durée. Un soldat d’Eris s’attaque à Shoko. Elle est sauvée par Kyoko … mais devient alors le réceptacle de la déesse des conflits. La réincarnation de la divinité va-t-elle être empêchée? A suivre dans l’animé.

Produit par Masato Tamagawa chez le studio d’animation Gonzo, Saint Seiya Saintia Shô comprend une série de huit épisodes, dont le dernier sort le 8 février 2019. L’animé est composé de trois segments d’intrigues principaux, le second intégrant la bataille au sanctuaire contre les chevaliers d’or et le grand pope (Saga, le chevalier des gémeaux). Les deux autres principaux concernent ainsi la déesse des conflits Eris, protagoniste oubliée du film « La légende de la pomme d’or »

Aldric Warnet


Découvrez aussi : Un teasing s’est dévoilé au sujet de « Toy Story 4 »

Comments
Chargement...

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. AcceptRead More