Adidas, coupable de discrimination envers les employés noirs ?

0

Selon le rapport du New York Times, Adidas ne prônerait pas vraiment l’égalité au sein de son entreprise. Donc, la marque à trois bandes est accusée de discrimination.

Dans un rapport sur l’image globale d’Adidas, le journal américain New York Times constate qu’il y a une discrimination envers les travailleurs noirs.

Voici ce que dit le média new-yorkais :

« Des entretiens avec plus de 20 employés actuels ou anciens d’Adidas montrent que les dirigeants de la société, à majorité blanche, sont aux prises à des problèmes de race et de discrimination. Sur l’Adidas Village, les employés affirment que la race est un problème constant. De plus, les employés noirs se sentent souvent marginalisés et parfois discriminés.

Deux employés noires ont affirmé que leurs collègues blancs avaient des propos racistes. L’un insulte oralement et l’autre sous forme de message. Dans les deux cas, les gens pensaient que ces paroles étaient une plaisanterie. »

Le rapport informe que, sur 1 700 employés, 4,5% qui travaillent dans le siège de la marque sont noirs. D’ailleurs, ces personnes témoignent leur malaise et leur sentiment d’être discriminés en étant la seule personne de couleur lors des réunions.

En outre, cette vaste enquête pointerait du doigt deux publicités racistes, jamais diffusée. Elles mettent en vedette deux stars NBA : James Harden et Damian Lillard. D’abord, dans la publicité Harden Uncaged, le star des Rockets est libéré d’une cellule d’une prison. Ensuite, dans All Rise, Lillard se présenterait en tant qu’accusé dans une salle d’audience.

Après qu’un employé noir juge ses publicités offensants dans lesquelles l’homme noir est un objet de procès, Adidas ne les a pas diffusées.

Lire l’article sur l’investissement de Nas et Will Smith sur une application.

commentaires
Chargement...